Vous êtes ici : Accueil > Vie de la ville > Mesures de précaution Coronavirus > Mise en place de dispositifs économiques pour les entreprises du territoire

Mise en place de dispositifs économiques pour les entreprises du territoire

Bourges Plus mobilise 1,5 Million d’euros pour défendre les emplois de son territoire en aidant financièrement les entreprises de 0 à 5 salariés de l’agglomération à relancer leur activité.

Cette aide est destinée aux entreprises dont le siège est situé sur le territoire de l’agglomération, dont l’effectif est compris entre 0 et 5 salariés (équivalent temps plein), avec un chiffre d’affaire annuel inférieur à 600 000€ et qui ont fait l’objet d’une fermeture administrative au regard de l’arrêté du 15 mars 2020 complétant l'arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 ou fermeture partielle.
Son but est de permettre une reprise de l’activité en prenant en charge une partie des charges de fonctionnement (loyers, reconstitution des stocks,…).
La validation de l’éligibilité des demandes se fera en contactant obligatoirement Bourges Plus en appelant le numéro vert 0800 400 805 entre le 15 mai et le 15 juin 2020.

Formulaire de demande d'aide

(Cliquez pour agrandir)

Fonds de relance économique

Exonérations, reports et suspensions, pour la Ville de Bourges

La Ville de Bourges va exonérer les droits de terrasses, les redevances d’utilisation du domaine public,
les taxes sur les enseignes et suspendre le recouvrement de la taxe de séjour. Le montant total de ces
exonérations, reports et suspensions se chiffre à 482 K€.

  • Pour les commerçants, les exonérations des droits de terrasses, des redevances d’utilisation du domaine public ce qui concernent 237 établissements pour un total de 76 K€ annuel.
  • Pour les entreprises, La suspension des loyers et/ou des charges des entreprises installées dans des locaux dont la Ville est propriétaire, ce qui représente 28 entreprises pour 20 K€ par mois pour les loyers et 2 K€ pour les charges.
  • Pour les hôteliers, La suspension du recouvrement des deux premiers trimestres de la taxe de séjour pour les hôteliers, afin de soulager leur trésorerie, pour un total de 2 x 60 K€, soit 120 K€.

Pascal Blanc va demander officiellement au Premier ministre de déclarer « cas de catastrophe naturelle » la situation des 222 villes inscrites au plan national Action Coeur de Ville, dont l’objectif est de redynamiser les commerces de centre-ville, qui vont être lourdement impactés par cette crise et qui permettra l’intervention des assureurs pour les pertes occasionnées.